France Info / Les courgettes et les nourritures capitales

France Info / Les courgettes et les nourritures capitales

La courgette fait partie des symboles de la cuisine méditerranéenne. On peut la cultiver partout en France et notamment en Bretagne où j’ai rencontré Philippe le Gall, maraîcher en agriculture biologique. L’escapade se poursuit avec Le Voyageur Affamé, un nouveau guide gourmand des capitales mondiales.

 

Écouter l’émission

logo

 

Les courgettes bretonnes de Philippe Le Gall

 


 

Comme les tomates malheureusement, on trouve des courgettes toute l’année mais la vraie saison vient à peine de commencer.

Vertes claires, jaunes, rondes, allongées ou biscornues, les variétés de courgettes sont nombreuses. Une chose est sûre, on peut remercier les Italiens d’avoir eu l’idée de cueillir cette courge avant sa maturité pour la cuisiner. En Bretagne aussi elle se plaît. Philippe Le Gall, maraîcher en agriculture biologique dans le Finistère, a démarré la culture de ses courgettes sous serre (en Bretagne, c‘est plus prudent). Il en cultive des vertes et des jaunes, l’occasion de faire un petit inventaire et de les comparer :

 

« La courgette jaune se tient bien à la cuisson. Crue, elle révèle un léger goût de noisette. La courgette verte est moins dense, beaucoup plus herbacée et plus fraîche aussi. »

 

Pour bien les choisir, tâtez-les : elles doivent être bien fermes. Si vous voyez encore quelques perles de rosée sur la peau c’est qu’elles viennent d’être cueillies, fraîcheur garantie.

 

Recette des courgettes marinées à l’anchoïade

 

Ingrédients (pour 4 pers.)

4 petites courgettes multicolores

La marinade :
Une bonne huile d’olive
1 branche de romarin frais
2 brins de thym frais
1 cuil. à café de fleur de sel
3 à 4 pincées de poivre noir concassé

L’anchoïade :
10 anchois à l’huile
3 gousses d’ail
10 cl d’huile d’olive
Vinaigre de vin
Sel, poivre

Versez 20 cl d’huile d’olive dans une terrine rectangulaire.
Lavez, émincez les courgettes dans la longueur (sans les peler), pas trop finement. Salez-les légèrement et poivrez-les. Disposez-les dans la terrine avec les herbes. Laissez mariner 2 heures au frais (pas dans le réfrigérateur).
Pilez les filets d’anchois avec les gousses d’ail, un peu de sel et de poivre. Lorsque la préparation est pâteuse, incorporez l’huile d’olive en filet, comme pour une mayonnaise. Ajoutez quelques gouttes de vinaigre. Servez les tranches de courgettes et dégustez-les avec l’anchoïade.

 

Le guide du Voyageur Affamé pour les bonnes tables du monde entier

 

 

Le Voyageur Affamé est un nouveau guide dédié aux bonnes tables des capitales de la planète. Où boire un verre ? Où déguster des spécialités locales ? Où bien manger à côte des grands monuments ? Voilà les questions qu’on se pose tous en voyageant.

 

Les éditions Menu Fretin y répondent avec ce guide urbain des nourritures capitales.

 

A Bruxelles, on s’arrête à la friterie Vandervaeren, une excellente baraque à frite près de l’Atomium. Puis une halte aux gaufres de la maison Dandoy en passant par une bière au Coq, une adresse connue pour sa belle sélection de bières belges.

 

A Jérusalem, vous pourrez acheter local auprès des fermes palestiniennes à la porte de Damas. Sur les étals, des légumes secs, des herbes, des fruits secs que vous pour rapporter au pays. Et si vous voulez goûter la cuisine séfarade de Jérusalem, allez chez Baroud, une institution repérée par le guide !

 

Et mention spéciale au pliage de la carte qui permet de visualisez d’un seul coup d’oeil le plan et les informations sur les adresses sélectionnées.

Le Voyageur Affamé, city guide des nourritures capitales
Bruxelles par Céline Brisset
Jérusalem par Claire Bastier
Aux éditions Menu Fretin
Prix : 9,50 euros l’unité

 

Découvrez aussi :

Aucun commentaire

Postez un commentaire