France Info – La cuisine suédoise

France Info – La cuisine suédoise

Les températures sont basses et il fait nuit très tôt. C’est le moment idéal pour découvrir la cuisine suédoise. Laurent Mariotte vous emmène vous réchauffer avec Anna Nordenmark, la cheffe du café de l’Institut Suédois à Paris. Une cuisine Suédoise qui est aussi un art de vivre.

 

 

Écouter l’émission

logo

 

La cuisine suédoise : retour vers une cuisine rustique

 

Depuis une dizaine d’années, on assiste à l’émergence d’une nouvelle cuisine suédoise fière de ses racines sauvages. La cueillette, la pêche et les produits indigènes des campagnes et des forêts se retrouvent dans les assiettes. Le chef Magnus Nillson emballe ses clients avec des tartelettes de boudin séché aux fleurs sauvages. Pour Anna Nordenmark du Café Suédois, c’est un retour aux sources d’une cuisine suédoise qui a toujours été rustique :

« La Suède est un pays majoritairement rural. Les steaks de rennes qu’on trouve dans le Nord sont par exemple accompagnés de baies comme les groseilles à maquereau. »

Institut Suédois – Le café
11 Rue Payenne
75003 Paris

 

Au rythme des repas suédois

 

Avec des journées qui commencent et finissent plus tôt que chez nous, le rythme des repas est différent du nôtre. Le petit déjeuner qui fournit 30% des apports de la journée ne compte pas pour du beurre. Tartine, charcuterie, harengs marinés, yaourt enrichi de céréales et porridge, les Suédois partent au travail le ventre plein. Le fika est alors une pause en fin de matinée ou dans l’après midi qui permet de se retrouver autour de brioches à la cannelle ou de tartes aux airelles :

« Les airelles sont très acides et astringentes. En Suède, on en fait une tarte qu’on agrémente de flocons d’avoine pour équilibrer leur acidité. »

 

Lingon och havepaj, la tarte aux airelles d’Anna Nordenmark

Ingrédients (pour 6 pers.)

Une pâte sablée pur beurre en surgelée
200 g d’airelles
1 cuil. à soupe de sucre en poudre
250 g de flocons d’avoine
100 g de sucre en poudre
100 g de beurre doux

Préchauffez votre four à 180°C (th. 6). Tapissez le fond du moule à tarte avec la pâte sablée en la faisant bien remonter sur les côtés. Enfournez le moule 10 minutes jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée. Entre-temps, égouttez les airelles, versez-les dans un bol et ajoutez une cuillère de sucre, sauf s’il s’agit de confiture d’airelles sucrée, puis mettez de côté. Faites fondre le beurre et mélangez-le avec les flocons d’avoine et le reste de sucre. Etalez les airelles sur la pâte précuite puis versez dessus le mélange de flocons d’avoine. Faites cuire au four pendant 20 minutes.

Le calendrier pâtissier 2018 de la ligue contre le cancer

 

La Ligue contre le cancer a 100 ans. Pour l’occasion, elle sort un calendrier spécial autour de 12 grands chefs pâtissiers. Chaque mois est illustré par leurs recettes signatures : les madeleines de Gilles Marchal, le kouglof de Christophe Felder, la pomme soufflée de Christelle Brua, le but étant de donner de la douceur à ceux qui combattent la maladie.
Prix : 5 euros intégralement reversé à la Ligue.
https://www.ligue-cancer.net/

Découvrez aussi :

Aucun commentaire

Postez un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.