Mes conseils pour choisir les basiques du placard

Mes conseils pour choisir les basiques du placard

Nous sommes nombreux à cette période à refaire l’inventaire de nos placard.
Je vous glisse ici ma liste des produits de base qui permet de toujours s’en sortir en cuisine !

 

Mes produits de base indispensables en cuisine

 

Les féculents pour un accompagnement ou un plat complet : légumes secs (lentilles, pois cassés, haricots tarbais…), des pâtes (de toutes formes) et du riz (de Camargue, vénéré, sauvage, thaï, arborio pour un risotto).

Indispensables aussi, de bonnes huiles ! Une huile d’olive artisanale première pression à froid pour assaisonner, de l’huile de colza, de tournesol ou de pépins de raisins pour les fritures… A chacune sa saveur et ses apports nutritionnels.

Enfin, pensez aux fruits secs (raisins secs, amandes, noix de pécan, noisettes…), pour des recettes gourmandes ou des en-cas sains et rapides.

 

Le plan P (comme placard) des gourmands pressés

 

J’ai toujours de côté, dans mon placard, quelques conserves de légumes : pois chiches, tomates pelées concassées pour cuisiner des plats ensoleillés quand ce n’est pas l’été, du maïs (bio) pour une soupe ou une salade express…
Sans oublier, bien sûr, de bonnes sardines en boîte, des maquereaux pour improviser des rillettes rapides, du thon bio de qualité.

 

Des épices, épicez tout !

 

Achetez si possible les épices chez un artisan et stockez-les près de la plaque de cuisson, à l’abri de l’humidité et dans des bocaux bien fermés. Il y a bien sûr les indispensables (cannelle, muscade, gingembre, badiane, cumin, paprika, piment d’Espelette), mais la liste est si longue… Faites-vous plaisir en découvrant de nouvelles saveurs.

Attention, les épices se périment elles aussi : conservez-les un an et demi maximum. Passé ce délai, elles perdent de leur arôme !

 

Mes recettes à base d’ingrédients du placard :

→ Paquet de lentille : salade de lentilles

→ Boîte de sardines : bricks de sardines aux pommes

→ Haricots rouges et maïs : salade de riz à la mexicaine

→ Pois chiche : houmous pois chiches et artichauts

 

Découvrez aussi :

7 Commentaires
  • annie legroux
    Posté à 15:21h, 21 novembre Répondre

    c’est un plaisir de regarder toutes ces recettes et ensuite les faire, mais le petit plus c’est mon petit fils Alexis qui ne veut rater aucune recette dès que la musique d’entrée commence il précise ha c’est mon copain ! en chantant cet été c’était l’émission préférée de tous, peut être sera t-il cuisinier car il est toujours en cuisine avec moi.

    bien cordialement Annie Legrous et Alexis Manigilier

  • Adolff Annelise
    Posté à 18:20h, 21 novembre Répondre

    Bonjour Mr Mariotte,
    Cet été j’ai fait des conserves de cornichons en lactofermentation…..comme la récolte se faisait sur pls jrs je les aient mis en attente dans du sel, lorsque la quantité était suffissante j’ai procédé au rinçage des cornichons !
    Ma recette est la suivante : j’ai chauffé du vinaigre de cidre avec du miel et des épices (aneth, graines de moutarde, poivre de timur, coriandre,baies de genièvre) mes cornichons dans des bocaux le parfait j’ai versé la préparation. Chaude sur les cornichons et j’ai fermé !
    Certains bocaux se sont conservés naturellement et hermétique fermés et d’autres non !
    Du coup je me pose la question si cela reste propre à la consommation ?
    Merci pour votre réponse !

  • Fouillit Catherine
    Posté à 18:55h, 21 mars Répondre

    Bonsoir, moi, je l’ai fait tout simplement. Je les essuie, je les mets dans du vinaigre blanc avec des petits oignons ,thym,laurier,estragon, clous de girofle. Et voilà. Ils sont croquants et delicieux.

  • Recettes du Chef
    Posté à 14:32h, 28 mars Répondre

    C’est parfait, merci pour tous ces conseils surtout en ce moment en plein confinement.

  • Th H
    Posté à 10:29h, 14 avril Répondre

    Bonjour étant enfant, mes parents et grand parents procédaient comme vous. Le résultat a toujours été parfait. Il fallait juste couvrir de jus jusqu’au dessus car sinon les dernières rangées avaient une coloration et un goût désagréables.
    Il faut aussi les manger dans l’année (ou deux) mais pas plus.

    • AUBINEAU
      Posté à 17:28h, 16 mai Répondre

      Odile A.
      Faire attendre les cornichons dans le sel longtemps peut les faire pourrir (cela m”est arrivé) car ils dégorgent leur eau. Quand on veut les faire dégorger attendre seulement quelques heures en vérifiant qu’ils ont rendu leur jus ; puis bien rincer et essuyer, mettre en pots et couvrir de vinaigre et quelques petits oignons, grains de poivre et aromates au goût. Pas besoin de stériliser : le vinaigre est un conservateur.

  • Linck.karine
    Posté à 21:17h, 04 juin Répondre

    c’est mes recettes préférées cela de Laurent Mariotte tout le temps à la télé lui après les infos de TF1 Karine

Postez un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.